pain doux ou encore gâteau fouetté

Comment faire du pain doux ou encore gâteau fouetté ?

Le pain doux ou encore gâteau fouetté est un gâteau originaire des Antilles qui est souvent utilisé pour la réalisation des gâteaux de communion. Mais il vous fera également un excellent gâteau d’anniversaire. C’est un dessert assez particulier, car le beurre n’intègre pas sa recette de préparation. La réalisation du pain fouetté n’est peut-être pas compliquée, mais elle demande assez de temps. Ingrédients, préparation et conseils, tout se trouve dans cet article pour réaliser facilement le gâteau fouetté.

Pain doux

Que faut-il pour faire le pain doux ?

La recette du gâteau fouetté, c’est en général des œufs et du sucre. Ce dernier doit avoir le même poids que les œufs à utiliser. La farine est également indispensable pour réaliser le pain doux. Elle doit, quant à elle, avoir la moitié du poids des œufs et donc du sucre. Autrement dit, pour préparer un gâteau fouetté de 7 ou 8 personnes, il faut :

  • 4 gros œufs (d’un poids total de 250 grammes)
  • 250 grammes de sucre de canne
  • 125 grammes de farine
  • Zeste d’1/2 citron (de préférence le citron vert)
  • L’équivalent de 1,5 cuillère à soupe de rhum vieux
  • ½ sachet de levure
  • Cannelle (3 pincées au maximum)
  • Muscade (au plus 2 pincées)

La vanille est aussi un ingrédient nécessaire pour faire cette recette typique.

Comment prépare-t-on le pain doux ?

Pour réaliser le gâteau fouetté, il faut suivre plusieurs étapes comme toute préparation alimentaire.

La première étape de préparation du gâteau fouetté

Pour commencer la préparation, il faut dans un premier temps préchauffer le four à 175 °C avant de casser les œufs. C’est le moment de séparer avec précaution les jaunes d’œufs des blancs. Il est conseillé de peser les œufs pour connaître les quantités exactes de sucre et de farine. À présent, il faut préparer les 4 mélanges en suivant un ordre bien précis, comme suit :

  • Il faut en premier lieu mélanger la levure aux 125 g de farine.
  • Ensuite, il faut incorporer la vanille, la cannelle et la muscade aux jaunes.
  • Pour finir, il faut incorporer aux blancs, le zeste d’1/2 citron vert.

À présent que le mélange est prêt, il faut faire monter en neige les blancs juste après les avoir aromatisés de zeste et de rhum. Pour monter les blancs en neige ferme, il est recommandé d’utiliser un batteur électrique. Une fois les blancs montés en neige ferme, il faut ensuite ajouter le sucre tout en le saupoudrant lentement sur les blancs. Il est recommandé d’ajouter ce dernier avec la main. Lors de cette étape, il faut prendre le temps pour permettre au sucre de fondre totalement.

La seconde étape

Il faut commencer cette étape par incorporer à vitesse moyenne et au fur et à mesure 4 cuillères à café de jaunes d’œufs aromatisés. Ensuite, il faut incorporer en pluie la moitié du mélange de farine et de levure. Puis, il faut continuer de le battre à vitesse basse jusqu’à obtenir un mélange homogène.

Il est important d’utiliser cette fois-ci une spatule pour terminer les mélanges. Il faut ensuite incorporer la farine restante et mélanger délicatement. De même, il faut incorporer le reste du jaune d’œuf et mélanger avec délicatesse.

Une fois les mélanges terminés, il faut beurrer un moule et y verser la préparation. Il est important de prévoir un moule assez haut. Cela permet d’éviter toute surprise de l’augmentation du volume de la préparation qui peut facilement doubler. Il faut enfourner immédiatement à mi-hauteur pour une demi-heure. Il ne faut pas ouvrir le four pendant la cuisson pour éviter qu’il ne s’affaisse.

C’est lorsque la lame ressort sèche que le pain est cuit. Il faut le laisser refroidir. Le pain étant composé d’une grande quantité d’œufs, il s’avère important de bien le parfumer pour éviter qu’il ne sente frais. Il est possible de le manger nature. On peut toutefois le déguster avec de la confiture. Pour cette dernière option de dégustation, il est bien de couper le gâteau fouetté en deux dans son épaisseur avant de le garnir de confiture. Pour les servir au goûter, il faut trancher en petits carrés.